Lien

Pourquoi il fallait rejeter le programme d’anglais intensif du PLQ

Article de Michel Pagé : Le désaccord concernant l’implantation dès le primaire d’un programme d’anglais intensif universel improvisé par le gouvernement libéral de Jean Charest aura été exprimé par plusieurs. Ce programme reposait sur une évaluation partielle d’un projet pilote mené au sein des commissions scolaires du Lac Saint-Jean. Le rapport d’évaluation ne permettrait d’ailleurs pas de conclure, sans réserves, au bien fondé de ce programme, ni de la pertinence d’en faire un programme universel pour les régions déjà bilingues de Montréal et de l’Outaouais, où il existe de réels problèmes à l’intégration linguistique de l’ensemble des jeunes immigrants et des carences dans la qualité du français.

Les commentaires sont fermés.