Lien

Implantation de l’anglais intensif: les enseignants à bout de souffle

À bout de souffle en raison de la tâche titanesque qu’amène l’implantation de l’anglais intensif au deuxième cycle du primaire, les enseignants exhortent le ministère de l’Éducation à mettre le holà sur la multiplication des classes offrant le programme.

Les commentaires sont fermés.