Citation

L’apprentissage de l’anglais au primaire n’est pas la meilleure idee

Personne ne doute, évidemment, de l’intérêt, de la nécessité même d’enseigner l’anglais dans les écoles québécoises et d’essayer d’atteindre des objectifs linguistiques suffisants avant que les élèves ne sortent de l’école secondaire. Mais il ne faut pas tomber dans les stéréotypes sociolinguistiques faciles, surtout lorsqu’ils sont contredits par les recherches. Comme aurait dit Galilée, ce n’est pas parce que notre perception immédiate nous fait penser que les plus jeunes apprennent mieux l’anglais à l’école que cela est vrai, surtout lorsqu’on a démontré le contraire.
Gilles Bibeau

1 commentaire en réaction à L’apprentissage de l’anglais au primaire n’est pas la meilleure idee

  1. Paul Gutman 6 mars 2012 au 23 h 22 min #

    Pas besoin d’anglais intensif au Québec, et surtout pas à cet âge là! Quand des cours de français intensif seront imposés aux Anglophones du même âge, je changerai peut-être mon idée. Mais, pour l’instant, ma réaction est: « Non, non, et NON!!! » Le bilinguisme canadien est de moins en moins réciproque, et bien sûr, « J.J You-Are-Under-Ch-Arrest » s’en sacre à plein. (N.B. Je suis parfaitement capable d’écrire « Charest » comme il faut.)